Diane Tell

le 24 avril 2022 à 19 h 30

Diane Tell

Présenté par

Après l’époque où elle remportait six Félix avant même d’avoir 25 ans, Diane Tell a mené sur quatre décennies une longue et belle carrière internationale. Ses grands succès, Si j’étais un homme, Gilberto, Souvent longtemps énormément, etc., sont des classiques qui habitent les mémoires. Artiste surdouée, productrice indépendante assumée, elle présente un nouvel album de chansons originales et très actuelles, intitulé Haïku.

Diane Tell

Née à Québec, un 24 décembre, comme un cadeau de Noël à la chanson francophone, l’artiste précoce entrera au Conservatoire de Val D’Or à 6 ans. Elle poursuivra le développement de ses talents au Conservatoire de Montréal puis au CEGEP Saint-Laurent, réputé pour sa formation musicale. Elle s’y découvre une passion pour le jazz.

C’est à 12 ans que Diane Tell signera ses premières chansons, 6 ans avant de sortir son premier album éponyme, signant paroles et musiques de 11 titres qui attireront l’attention sur sa manière unique de créer.

5 ans plus tard, en 1982, elle est devenue une artiste incontournable, novatrice et reconnue, au succès populaire important, qui aura remporté 6 Félix au Gala de l’ADISQ avant d’avoir 25 ans. Sa chanson phare, Si j’étais un homme, est intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2017. En France, elle gagnera un Midem Award pour Chimères et une Victoire de la musique pour l’album Faire à nouveau connaissance.

Installée en Europe depuis 1984, au cours des 25 dernières années, elle a effectué de nombreuses tournées et poursuivi son intense parcours de créatrice internationale en collaboration avec de nombreux auteurs et compositeurs. Dans la trajectoire lumineuse de son talent, on retrouve une douzaine d’albums de chansons originales, un album d’adaptations inédites par Boris Vian de grands standards de jazz, une comédie musicale, Marilyn Montreuil, co-écrite avec Jérôme Savary, et une vaste quantité de participations et de collaborations, dont celle à La légende de Jimmy de Michel Berger et Luc Plamondon en 1990.

Productrice et éditrice autonome depuis l’album Chimères en 1983, l’auteur-compositeur-interprète a très tôt compris l’importance de rester libre et indépendante. Devant le phénomène nouveau du streaming et l’effondrement des anciens modèles de diffusion, elle crée en 2010 son propre Label et confie la distribution numérique mondiale de tout son catalogue phonographique à la société française IDOL (Independent Distribution On Line).

Photographe depuis l’adolescence, elle devient vidéaste, alimente sa chaîne YouTube de nombreuses vidéos (+10 mille abonnés et + 10 millions de vues), réalise, tourne et monte ses films elle-même.

S’impliquant toujours plus dans le monde de la production, de l’édition et de la diffusion, elle écrit sur les rouages de l’industrie de la musique et siège au conseil d’administration de la SOCAN (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique du Canada).

Depuis 2018, Diane Tell est ambassadrice pour HI, Humanité & Inclusion.

Huit ans après le richement folk-rock «Rideaux Ouverts», l’artiste surdouée et productrice indépendante assumée ne s’est pas reposée sur ses lauriers et a eu envie de sortir des sentiers battus avec un nouvel album remarquablement actuel de chansons originales, dans tous les sens du terme. «Haïku», réalisé par Fred Fortin, est sorti en octobre 2019.

www.dianetell.com/

Abonnez-vous à l'infolettre de La Slague!

Abonnez-vous au Slagazine, le bulletin officiel du La Slague pour recevoir des primeurs, des événements à venir et des nouvelles de votre diffuseur de spectacles. Nous envoyons une à deux infolettres par mois.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Une évolution culturelle

La Slague a été créée dans les années soixante par le Centre des jeunes de Sudbury. Avec la renaissance de La Slague au Carrefour francophone, c’est une 3e génération de diffusion de saisons de spectacle de musique qui commence.