Claudine Gagné, Coordonnatrice de La Slague et des événements

Portrait

Le Carrefour francophone a le plaisir de vous présenter Claudine Gagné, notre nouvelle Coordonnatrice de La Slague et des événements! Elle entrera en poste le 11 février 2018.

Native d’Amos en Abitibi-Témiscamingue, Claudine est un facteur d’influence dans son milieu de vie. Socialement engagée, spécialiste des communications, mélomane avec un brin de folie ; elle consacre sa carrière à cultiver le meilleur des personnes qui l’entourent et à travailler pour la communauté. Elle a oeuvré au sein du Conservatoire d’art dramatique de Montréal et au Festival de musique Émergente en Abitibi-Témiscamingue. Passionnée par l’écriture et la culture, elle a fait sa trace dans plusieurs villes et régions de la belle province avant de se retrouver au Nord-Est ontarien. Sa nouvelle mission? Être une membre active de la vigoureuse communauté Sudburoise et travailler à La Slague.

Qui est Claudine?

Tu es à Sudbury depuis quelque temps déjà. Qu’est-ce que tu aimes le plus de Sudbury?

Je suis déménagée officiellement à Sudbury le 30 décembre 2016, ça donc un 1 an que je suis Sudburoise. Ce que j’aime le plus ? Sans doute la communauté et les possibilités. C’est-à-dire que la communauté artistique et culturelle est animée par des beaux humains qui veulent mettre les mains à la pâte pour créer des projets, pour faire vivre la ville. J’adore ça! Les gens ont du cœur au ventre.

Y a-t-il des ressemblances entre Rouyn-Noranda et Sudbury? Si oui, lesquelles?

Certainement. Géographiquement, ce sont deux villes du nord dont l’économie est basée sur les matières premières. Socialement parlant, les scènes artistiques et culturelles sont très vivantes et diversifiées dans les deux villes et ça, c’est grâces aux gens qui n’ont pas eu peur de travailler fort et de réaliser des folies. Là, je pense au Up Here et au FME (Festival de musique émergente), mais aussi aux galeries d’arts et aux projets musicaux personnels des habitants. Les gens osent créer et partager.

Ton spectacle coup de cœur de La Slague?

Humm… Bonne question. Je dirais la nuit émergente 2015 quand Les Hôtesses d’Hilaire sont venus. Le groupe est arrivé le jeudi avant l’événement. Par hasard, je me suis retrouvée au Little Montréal avec eux et des amis. Inutile de préciser qu’on a fait du karaoké avec ce groupe du Nouveau-Brunswick. Le lendemain on les voyait performer deux fois dans la même soirée. On a eu droit à toute une fin de semaine de rock !

Le spectacle qui t’a le plus impressionné? Pourquoi?

Une autre excellente question ! J’hésite entre Rich Aucoin avec son parachute géant pis son surf sur la foule ou les excellents A Tribe Called Red qui mettent littéralement le feu à l’assistance avec leur ambiance. En même temps, toutes les prestations de Duchess Says me surprennent. Pis ça c’est sans parler de la fois que j’ai roulé toute seule jusqu’à Chicago pour voir mon groupe préféré, Dawes, jouer dans un événement de bienfaisance et que je me suis retrouvée dans la première rangée à presque recevoir la sueur du guitariste en pleine tronche.

Ta plus récente découverte musicale?

Ayant mon émission de radio à CKLU 96,7 tous les samedis midi, je fais beaucoup de découvertes musicales ces derniers temps. Ces temps-ci j’aime bien écouter Lizzo. Elle fait du hip hop alternatif et elle exploite des thèmes très body positive. C’est rafraîchissant !

Ce que tu écoutais quand tu étais petite?

J’écoutais ce que ma famille écoutait. Les cassettes de Francis Cabrel de mon père étaient pas mal la trame sonore de l’auto familiale. En même temps, mes grands frères écoutaient du punk, comme Anti-Flag, Pennywise et NoFX. De son côté ma mère écoutait la radio… C’était assez varié. Je me souviens une fois, j’ai fait un voyage de pèche à la Baie James avec mon père et mes frères. Pas loin de 7 heures pour l’aller et 7 h pour le retour, on a écouté l’album Full Circle de Pennywise. J’avais pas plus que 10 ans et je connaissais par cœur la tune Bro Hymn, mon père aussi d’ailleurs !

Les projets que tu mènes dans tes temps libres?

Mon émission hebdomadaire de radio, bien sûr ! Ça s’appelle Bikini Burger et j’adore ça ! Autrement, en été je m’implique dans le festival Up Here. J’aime écrire, aussi.

Ce dont tu as le plus hâte en tant que Coordonnatrice de La Slague et des événements?

J’ai hâte de me replonger dans le monde de la musique. J’ai travaillé dans ce domaine pendant trois ans et le monde de l’événementiel, bien que parsemé de haut et de bas offre des aventures magiques et humaines. Dans l’fond, j’ai juste envie de travailler pour démocratiser l’art. (C’est dit en toute modestie, en passant !)

Où te vois-tu dans 2 ans?

À la Place des Arts du Grand Sudbury, en train de réaliser des beaux projets ! Le fun fait juste commencer.

Bienvenue dans l’équipe de La Slague et du Carrefour francophone, Claudine!

On aimerait en profiter pour souhaiter la meilleure des chances à notre collègue David Poulin, qui va partager son temps entre sa carrière musicale et la production dès janvier. Mais il ne sera jamais loin! Il fait toujours partie de l’équipe en tant qu’Agent de logistique. Nous gardons le meilleur des deux mondes!